• Soizic IzzI

Le 1 par jour 2 / Confinement.

Mis à jour : mai 10

Même principe que le 1 par jour, consigner mes petites pensées, image de la journée …


Jour 1

Voilà, le confinement est décidé…

Plus de papier toilette dans les rayons, il reste cependant quelques paquets de Kleenex...

Jour 2

On commence à s’organiser, tout le monde y met du sien. Même si tout cela semble un peu bizarre, le silence dans les rues, les devoirs à la maison, mamie à l’étage en dessous qu’on ne peut pas aller voir, les habitudes chamboulées. Même le chat semble désorienté. Est-ce pour faire acte de solidarité concernant la pénurie de papier toilette que je retrouve la moitié de sa litière à l’extérieur ?

Jour 3

La vie continue, ne pas oublier de travailler …

Dessin du jour : Jungle n°2 pour mon nouveau projet de livre qui se déroulera en Malaisie et ailleurs…

Jour 4

Ce matin dans mon salon j'ai fait une drôle de rencontre ... Un petit lutin des forêts !

Jour 5

Sur la question cruciale des livres.

Je me suis relevée cette nuit pour faire l’état des stocks. Hier il était vaguement question de rouvrir les librairies, et puis il y a Amazone, mais je préfère éviter ! De toute façon je crois que la poste ne livre presque plus le courrier… Bref, en temps normal Hector lit en moyenne six livres par mois. Donc si on reste confinés 2 mois il nous faut un minima de douze, sauf que depuis lundi il lit entre quatre et cinq heures par jour, ce qui fausse les calculs … J’ai compté dix neuf livres dont cinq TRÈS gros… Ensuite on basculera sur les miens… De mon coté c’est plus grave, je venais tout juste de demander à mon compagnon d’arrêter de m’offrir des livres (à la cadence de trois /quatre par semaine) parce que je voulais les choisir moi-même… Si bien que je n'ai que dix livres plus les deux que je lis actuellement… Ça risque d’être compliqué.

Jour 6

Pendant ce temps là, au royaume des chats ...

Jour 7

Je dessine un lièvre.

Jour 8

Je dessine la pomme de terre de Raphaëlle.

Jour 9

Je passe le lièvre en couleur, moment délicat et paradoxalement pénible pour moi car, si cela donne naissance à un univers et ses multiples nuances, je me ferme à jamais à tous les autres possibles.

Jour 10

Ne pas trop y penser, croiser les doigts et respirer …

Jour 11

Je dessine Hantu Penanggal, la sorcière…

Jour 12

Aux pieds de la sorcière hantu...

Jour 13

Aujourd’hui dimanche.

Sur les réseaux sociaux je constate que chacun poste une jolie photo de son pain fraîchement cuit du matin (même ma mère s’y est mise et m’a déposé un pain de mie devant ma porte…). Donc que je me suis dit qu’il n’y avait pas de raison ! Si je ne suis pas en mesure de m’improviser boulangère je ne vois pas pourquoi je ne posterai pas moi non plus mon petit pain doré. Alors le voici !

Bon ce n’est pas mon dessin le plus réussi mais au moins j’ai le sentiment d’être à l’unisson…

Jour 14

Coloriages.

Le lundi habituellement, j’interviens dans une petite école sympa du coté de l’éléphant. Il arrive parfois qu’entre deux projets d’illustration je donne à mes petits élèves des coloriages issus de mes travaux pour les amuser et les occuper. J’ai donc pensé que cela pourrait intéresser certains d’avoir à disposition ces petits coloriages pour passer le temps qui, en cette étrange période peut sembler s’étirer. J'en diffuserai donc tout au long du mois (un peu plus haut vous avez déjà la sorcière Hantu et la jungle)…

Jour 15

Cette nuit je me suis réveillée à 4h44 et cela m’a procuré un infime plaisir, comme un petit instant de grâce. Cela aurait pu être 5h55 ou 6h66, j’aurais bien aimé aussi, pourtant il faut reconnaître que c’est plus rare. Et puis, 666 ce n’est pas forcément de bonne augure.

Jour 16

1er Avril.

Carte postale Poisson d’Avril de la série Les vœux d’Eugénie.

https://www.etsy.com/fr/shop/SoizicIzzI?ref=seller-platform-mcnav

Jour 17

Livre de la semaine : L’ombre de mémoire » de Bernard Comment.

Jour 18

Petite souris du matin.

En sortant du lit, alertée par les rugissements et bondissements d’Iko Plumpy Cat, j’ai fait la triste découverte d’une petite souris gisant sur le cisal, le corps sans vie.

Paix à son âme.

Le monde est ainsi fait…

Jour 19

Thé aux amandes, coquelicot gourmand, thé des sages, pomme d’amour, cerise, Paul et Virginie, Noël à Pékin, fraise Gariguette, Noël à Paris, fruits noirs, qui rythment chacune de mes journées de travail, vides, désespérément vides. Il ne reste que quelques feuilles de thé au lotus et du Lapsang Souchong.

Jour 20

Dimanche.

Bleu-figuier d’Anne Sibran.

Installée dans le canapé, le chat en face sur le voltaire.

Jour 21

Fin consentie d’une pomme de terre.

Voilà, je viens de faire mon dernier dessin de la pomme de terre en pot n°4.

Si elle fut prometteuse au départ, avec ses deux germes protubérants. Elle s’est vite révélée décevante car incompatible avec mon dessein d’étude d’aquarelle sur châssis, pas assez de ramifications, seulement deux germes gigantesques, allant même jusqu’à toucher le plafond comme pour mieux me narguer. Au centième jour j’ai décidé de ne plus l’alimenter en lui supprimant l’eau. Aussi, au jour 126 je ne fus pas étonnée de retrouver ma pomme de terre déssiquée, aux longs bras tortueux enchevêtrés au sol. Dernier hommage rendu, un peu honteuse tout de même de ce petit meurtre prémédité, je m’en vais de ce pas la jeter aux ordures. Pourtant je l’avoue, je pense déjà à la prochaine pomme de terre qui elle saura ne pas me décevoir…

Jour 22

Le petit déjeuner dans le salon en écoutant Paris Texas, la lecture, les devoirs, l’atelier dessin, la réception des courses, la fiche de lecture, la bombarde, le dessin de pomme de terre, la musique baroque dans la cuisine le midi, encore les devoirs, le cours de bombarde via messenger, penser à payer le loyer et commencer l’illustration n°18 avant le film du soir…

Jour 23

Je dessine la deuxième pomme de terre de Raphaëlle.

Jour 24

J’ai surpris le chat ce matin dans sa litière… La question étant : Comment évaluer l’impact psychologique du confinement sur nos animaux domestiques ? Ou bien, cela n’a-t-il absolument rien à voir ?

Jour 25

Rencontre de la journée.

Dans le couloir du grenier je tombe nez à nez avec un rat pas du tout impressionné. Il reste là à me regarder, et moi je me demande (sans bouger) si les rats c’est le genre de bestioles qui attaquent et sautent au visage (un peu comme les coqs, je le sais parce que mon père en a descendu un au douze quand j’étais petite car il avait attaqué ma sœur et tentait – c’est ce que je me suis laissée dire à l’époque – de lui crever les yeux). Finalement, alors que je n’avais pas encore la réponse à cette question cruciale et que je ne me sentais pas franchement hyper à l’aise, il est parti tranquillement prendre ses quartiers dans le grenier voisin … En même temps ça tombe bien cette histoire de rat car je venais d’en dessiner un pour mon illustration n°16 … Par ailleurs je me dis qu’avec tous les restaurants fermés, ça ne sera certainement pas notre seul visiteur, sans compter qu’il y a déjà eu la petite souris la semaine dernière.

Affaire à suivre…

Jour 26

Triste journée.

Il a bien fallu se résoudre à agir, j’ai donc fini par acheter du thé Lipton à Carrefour.

Jour 27

Dimanche.

J’ai changé de place au canapé du salon comme parfois il m’arrive de le faire le dimanche. Une sirène de voiture de police résonne de temps à autres dans la rue vide et ensoleillée. Je lis Ces photos qui nous parlent – Une relecture de la mémoire familiale, sans doute un des derniers livres que je n’ai pas lu sur la photographie. Je bois du thé. Parfois je me lève, je dessine la pomme de terre de la journée par à coup, je la collerai ensuite dans le carnet prévu à cet effet. Je scannerai aussi l’anémone dessinée hier, premier plan manquant de l’illustration n°18. Quelques coups de marteaux résonnent le long des murs, l’aspirateur chez la voisine, moi ce sera tout à l’heure. Le ronflement familier du tramway qui passe, mon livre dans les mains, le bol de thé fumant sur la table basse. Je monte sur l’escabeau dans la cuisine afin de changer l’heure de l’horloge. Le chat dort sur le futon, paquet de pattes aux coussinets lait à la fraise rassemblées sous la truffe. Je regarde vaguement un film policier, je compte les pages qu’il me reste en regardant de biais le livre d’Alexandra David Neel posé sur l’étagère. Encore une sirène dehors sous les fenêtres, un scooter qui passe, c’est dimanche.

Jour 28

WoRk in pRogreSs.

Anémones pour premier plan d’illustration n°18.

Jour 29

Ben non ! Tu ne dessineras pas de pommes de terre aujourd’hui !

Jour 30

J’ai retrouvé le masque que j’avais acheté à Singapour en 2008. Je n’aurai jamais imaginé le porter un jour…

Jour 31

Lecture de la journée.

« Quand, en 1548, Étienne de La Boétie théorisa la désobéissance civile, il écrit : Je ne vous demande même pas d’ébranler le pouvoir mais seulement de ne plus le soutenir.

Commencez par arrêter de voter pour vos ennemis. Arrêtez de vous donner des maîtres. Arrêtez de payer des surveillants pour vous épier. Arrêtez d’offrir, par votre travail, au prince, l’or et les armes dont vous serez ensuite les victimes. Arrêtez de donner la liste de vos biens à ceux qui exigent de vous piller. Pourquoi constituez-vous ces files qui montent au bûcher et qui alimentent le sacrifice pour quelques-uns ou pour un seul ? Pourquoi tenez-vous tant à être le complice préféré du meurtre et l’ami fidèle du désespoir ? Les bêtes ne souffriraient pas ce que vous consentez. Ne servez plus. »

Pascal Quignard - Les désarçonnés

Jour 32

Il y a de plus en plus de coupures internet. Pas de soucis, j'ai les trois premières saisons en "coffret dvd intégral" d'arabesque avec Angela Landsbury dans le rôle de l'inénarable Jessica Fletcher, Netflix c'est surfait je trouve...

Jour 33

Dessin du jour.

Iko sur son Voltaire - illustration n°19.

Jour 34

Aujourd’hui comme tous les jours je voyage.

Je dessine et j’écoute Géographie du purgatoire, une traversée des Andes d’Anne Sibran.

http://www.anne-sibran.com/2016/10/06/geographie-du-purgatoire-une-traversee-des-andes-danne-sibran/

Jour 35

Trente-deux dessins de pommes de terre, douze livres lus, huit illustrations et tout le reste en cours…

Jour 36

Bonheur du jour.

Je viens de recevoir mes deux tampons encreurs en Russe et en Malayam qui vont me permettre de finaliser mon carnet de dessin de quarante-huit pommes de terre !

Jour 37

Découverte de la journée.

Abida Parveen, chanteuse Pakistanaise.

Jour 38

Petit dessin du soir.

Jour 39

Ma toute première pomme de terre fimo !

Jour 40

Lecture du jour.

« Mon hôte ne connaissait rien du monde, au-delà de sa caverne. Son maître avait vécu dans celle-ci pendant plus de trente années, et lui-même, au lendemain de la mort de ce dernier, s’y était emmuré.

Par emmuré il faut comprendre que l’on accédait à la forteresse par une unique porte dont le lama ne s’approchait jamais. Les deux pièces inférieures aménagées sous le rocher prenaient jour sur une cour intérieure close, du coté du vide, par un mur en pierre interceptant la vue. Au dessus s’étendait le logement privé du lama, auquel on accédait par une échelle et une trappe. Cette chambre donnait sur une petite terrasse également clôturée par des murs, de sorte que le reclus pouvait y prendre un peu d’exercice ou s’asseoir au soleil sans être aperçu du dehors, ni voir lui-même autre chose que le ciel au dessus de sa tête.

Il y avait déjà quinze ans qu’il vivait de cette manière.

À cette réclusion, très mitigée, puisqu’il recevait des visites, le gomtchén ajoutait, comme austérité, la pratique de ne jamais s’étendre pour dormir. Il passait les nuits dans un gamtis, sorte de caisse carrée dans laquelle on sommeille assis, les jambes croisées. »

Mystiques et magiciens du TibetAlexandra David-Neel

Jour 41

Court métrage du dimanche.

Jour 42

WorK in pRogreSs.

Illustration pour notre projet de livre Fantasy avec Hector …

« Il était une fois dans un monde lointain deux royaumes en guerre. Le premier avait pour nom le royaume des tigres mystérieux, le second suivait la bannière de l’arène de l’anaconda furtif. »

Jour 43

Et si c'était le bonheur ?

Réception de ma commande de thés en vrac bio…

Jour 44

La nuit je rêve de farine …

Septième commande et toujours la farine manquante à l’arrivée … Chaque foyer doit avoir de quoi se préparer des fournées de pain pour vingt personnes chaque matin jusqu’au mois de Juillet au moins… Moi je voudrais juste faire mes crêpes du dimanche… Comment vivre sans cela ? Je suis bretonne… Qu’importe, j’ai repéré lors d’une de mes rares sorties autorisée une petite échoppe de nourriture végane, peut-être l’ultime chance d’y trouver mon bonheur…

Jour 45

WorK in ProgReSs …

Toile 74/94 cm.

Détail.

Jour 46

WorK in ProgReSs …

Illustration 20

Jour 47

Livre du jour : Les aubes écarlates de Léonora Miano.

Jour 48

Je dessine et j'écoute...

Jour 49

Trop super !

Commande sur ma boutique en ligne d'UNE CARTE POSTALE ...

Les affaires reprennent !

Jour 50

Ambiance de travail.

Jour 51

Revu avec bonheur "Mon oncle d'Amérique" d'Alain Resnais

Jour 52

Livre du jour : Le grand voyage de Jorge Semprun.

Jour 53

WorK in ProgReSs …

Illustration 21 - merisiers en Bretagne, manque une guirlande en bas avec peut-être un personnage, ou un animal imaginaire.

Jour 54

Commande du jour !

Tampons encreurs pour finaliser mon carnet de pomme de terre, il me tarde de recevoir ma commande !

Jour 55

Dernier jour de confinement !

Bilan :

13 livres lus.

3 livres écoutés.

16 petits dessins.

10 illustrations.

31 dessins de pommes de terres.

1 pomme de terre en pâte Fimo.

9 h de dessin à l’encre sur ma toile Singe.

3 h d’écriture avec Hector sur notre projet de livre Fantasy.

3 dessins dont 1 boa pour le projet Fantasy.

5 Films.

1 série Netflix (j'ose pas dire le nom...)

2 épisodes d’Arabesque.

Couture :

8 masques type Afnor.

6 housses de coussin.

4 bas de pyjama.

1 jupe.

Divers :

4 tampons encreurs commandés.

Entre 2 et 6 heures de devoirs par jour (x une cinquantaine de jour divisé par deux…)

1 abonnement à Speakyplanet !

1 kilo en plus.

Et la bonne nouvelle, j’ai effectivement trouvé de la farine en bas dans l’échoppe Végane et ce soir, comme c’est dimanche on mange des crêpes !

Demain c’est lundi, c’est une autre vie …

END of the confinement !

© 2015 Soizic IzzI  -  soizicizzi@yahoo.fr