• Soizic IzzI

Le temps de la pomme de terre / 1 par jour 4

Mis à jour : juin 16

Un dessin, une pensée, une image, pour garder une trace du temps qui passe.

Et vous, quel est votre un par jour ?


Jour 1

Le temps passe, les pommes de terre s'accumulent.

Tout est au mieux ...

Jour 2

Chaque jour se lever, s'habiller.

Prendre le parti de Marguerite Duras et Colombo, enfiler le même sous-pull et le même imperméable chaque matin pour gagner du temps.

Jour 3

Lecture du jour.

" Le socialisme croyait que les maux de l'humanité se concrétisaient en un seul monstre, le capitalisme : vous supprimez le capitalisme et vous supprimez tous les maux de l'humanité. On a vu que ça ne supprimait pas les guerres, que ça ne supprimait pas l'exploitation. On se rend compte qu'il y a plusieurs monstres. Ce ne sont pas des mini-monstres, ils sont de plus en plus gros : le monstre techno-bureaucratique, le monstre du déferlement incontrôlé de la techno-science... Tout cela retentit sur la vie quotidienne, créé des maux profonds et transforme nos situations de bien-être en situation de mal-être."

Edgar Morin - Vers l'abîme ? 10 essais pour penser l'avenir.


Jour 4

Au boulot !

Cela fait plus d'un mois que je délaisse notre projet de livre Fantasy avec Hector. En effet, si cet exercice d'écriture assez insolite me plongeant dans un univers d'aventures, d'intrigues et de monstres qui foisonnent dans l'esprit de mon fils me ravit, je butte malgré tout devant l'ultime scène du combat de Piotr, page 46... Pourtant il va bien falloir se lancer car j'ai déjà la feuille de route pour les vingt pages suivantes et nous nous sommes fixés comme deadline cet été avec 200/250 pages minimum puis envoi chez les éditeurs...

Bon, comme j'ai honte de rien, je livre ici les balbutiements de ce matin (avec fautes de styles et d'orthographe évidemment)... On est bien loin de mes pommes de terre.


"Le nuage s’estompe, les hybrides lui font face. Les deux monstres s’élancent, têtes baissées, cornes prêtent à déchiqueter. Piotr ferme les yeux, prend une longue inspiration, son esprit se concentre. Il fait le vide en lui. Son corps vibre tandis que déjà ses pieds ont quittés le sol. Une des bêtes s’affaisse alors face contre terre sous la violence et le poids du corps du vieux tigre aux reflets gris argentés. Il n’a même pas le temps de se retourner contre son adversaire qui, une seconde auparavant se trouvait devant ses yeux, triste humain affaiblit par des journées et des nuits de cachot. Le souffle court, le monstre émet un râle d’agonie alors que le tigre l’écrase de sa masse colossale puis bondit à nouveau, tailladant ainsi dans sa prise d’appui, le dos de l’hybride, créant inexorablement un profond sillon et laissant à vif une large partie de la colonne vertébrale cernée par des muscles saillants et une chair écarlate dont s’écoule désormais des filets d’un sang rouge vif."


Jour 5

Point lecture.

C'est la fin du mois. Je fais le point sur mes lectures de ce mois d'Avril.

« Culture et barbarie européennes » Edgar Morin

« La captive aux yeux clairs » A.B.Guthrie

« La roue du temps 8 » Robert Jordan

« Pourquoi tout n’a pas déjà disparu ? » Jean Baudrillard

« Zoos – Un nouveau pacte avec la nature » Laurence Paoli

« Galant de nuit » S.P.Somtow

« Vers l’abîme ? 10 essais pour penser l’avenir » Edgar Morin

« Le chant de l’équipage » Pierre Mac Orlan

Jour 6

Petit dessin du dimanche fortement inspiré du livre de Somtow...

Jour 7

Dessin terminé et scanné, demain la couleur si j'ai le temps...

Jour 8

Petites variations couleurs de la journée.

Jour 9

Pourquoi ce dessin ?

En me rendant sur le site de cette petite maison d’édition (Éditions GOPE) qui se propose de faire découvrir au lecteur une autre Asie, regroupant quelques pays dont certains que j’ai pu visiter : la Thaïlande*, la Malaisie*, le Cambodge, l’Indonésie et Hongkong*, j’ai été attiré par le dessin de la couverture de Galant de nuit. Peut-être parce que j’ai moi aussi dessiné un caméléon et que celui-ci me plaisait bien. J’ai alors lu le résumé de l’éditeur : Bangkok, 1963. Justin, un pré-ado thaïlandais, vit cloîtré et protégé de tout dans le domaine familial. La mort de son caméléon sera suivie d’événements qui le mèneront rapidement à s’ouvrir aux autres… J’ai aussitôt eu envie de le lire, je l'ai donc commandé en un clic. Quelle ne fut pas ma surprise, quelques jours plus tard, à la réception du livre de découvrir, en lisant la quatrième de couverture que le petit héros de l’histoire était un enfant à haut potentiel intellectuel. L’Asie, le monde de l’enfance, les animaux, le haut potentiel intellectuel… Les voies du seigneur sont impénétrables…

Voici le lien du site, peut-être y trouverez-vous un petit trésor. De mon coté je viens de passer une seconde commande.

https://www.gope-editions.fr/


Jour 10

Couverture fictive.

J'ai aimé cette couverture de livre, mais comme tout ce que je regarde, je ne peux m'empêcher d'imaginer ce que cela serait avec mes couleurs et mes contours. Je m'empresse alors de me débarrasser du superflu et de l'incongru. Ainsi, juste pour me faire plaisir, j'ai dessiné un autre caméléon, d'autres dragons, d'autres fleurs. J'ai créé ma propre couverture d'une histoire qui n'existe pas vraiment et pourtant que je n'écrirai pas, puisque cela a déjà été fait. J'ai réalisé ce petit dessin par curiosité mais surtout pour rêver encore un peu après avoir refermé le livre. Je fais cela aussi après les voyages, les petits dessins...



Jour 11

ÉTrange ...

Ce matin, alors que je m'apprêtais à travailler le dessin du caméléon sur photoshop, il s'est produit une chose étrange. Après avoir créé un nouveau fichier et importé les calques, l'image s'est mise à changer sous mes yeux alors que je déplaçais le curseur de la souris sur l'écran. Peut-être ai-je sans m'en apercevoir cliqué sur une touche providentielle... Je n'en sais rien. Dans l'interrogation et l'euphorie du moment j'ai fait plusieurs captures d'écran de ce phénomène bizarre que je ne m'explique pas.

Jour 12

Samedi

Lire, bricoler, parler au chat, écouter de la belle musique et se préparer pour l'atelier pomme de terre dans moins d'une heure après une semaine éprouvante mais dont l'issue est heureuse. Ce soir, se coucher de bonne heure.

Jour 13

Aquarelle du dimanche.

Jour 14

Atelier pomme de terre avec une classe de CM2.



















La pomme de terre Citron de Maélis.


Jour 15

Ce week-end j'ai regardé la série La servante écarlate, j'en ai retenu UNE image : l'essentiel.

Jour 16

Et si c'était le bonheur !

Une cinquantaine de livres (surtout de la Fantasy), avec les vingt tomes de La roue du temps dans la même édition ! À nous les Trollocs !

Jour 17





Dossier PDF de 10 pages envoyé avant de partir en week-end prolongé.


Cela fait un bail que je n'ai envoyé un dossier de candidature... Qui ne tente rien n'a rien. J'ai décidé qu'il était peut-être temps de s'y mettre. Ce n'est qu'une petite résidence de deux semaines. Alors, très optimiste je me lance. Pourtant, dois-je y croire, même un peu ? J'ai bien peur d'avoir largement passé la date de péremption. D'ailleurs à mon retour j'ai dans ma boite un email qui me demande ma date de naissance...



Jour 18

Week-end férié, j'ai préparé les munitions...

Jour 19














Pomme de terre du samedi.








Jour 20

Pomme de terre du dimanche.

Jour 21

Autoportrait aux pommes de terre n°2.

Jour 22

En ce moment ...










Sur ma boutique en ligne


ETSY


...


https://www.etsy.com/fr/shop/SoizicIzzI?ref=simple-shop-header-name&listing_id=1015028429




Jour 23

Deuxième arrivage de livres sf et Fantasy...

40 livres supplémentaires sauvés de la benne à papier.

Merci à Gilles, Pascale et Jérémy.


Jour 24

Travail sur la mise en page.

40 images de pommes de terre à mettre en mots.

Jour 25

Le temps de la pomme de terre.

Extrait





















La nuit vient tandis que je rumine ces tristes pensées. Je finis par m’endormir d’un sommeil lourd hanté de formes oblongues et inquiétantes.


Jour 26

Jour 27

Oh chouette ! Mon livre est sur le site de la FNAC !

Jour 28

Qu’apprendrai-je des haricots ou qu’apprendront-ils de moi ?

Henry D. Thoreau – Histoire de moi-même.

Qu'apprendrai-je des pommes de terre ou qu'apprendront-elles de moi ?

Soizic IzzI - Le livre des pommes de terre.


Jour 29

Musique de la journée.

Jour 30

Lecture du jour.















Je viens de terminer "Ne le dis à personne" d'Harlan Coben. Deuxième livre emprunté à la bibliothèque de mon grand père Roberto, grand lecteur de romans noirs. Lire ces livres c'est un peu lui rendre visite.


Jour 31

Travail de pomme de terre...

Jour 32

Ambiance de travail.

Jour 33

Visionnage de Sherlock Holmes L'effroyable mariée, où il est question de langue des signes et de pommes de terre.

Jour 34

Iko ma merveille

Détail

Jour 35

Point lecture

Mai

« Les mains libres » Jeanne Benameur

« Requiem pour l’éducation nationale » Patrice Romain

« Dans la peau des bêtes » Aline Richard Zivohlava

« Ne le dis à personne… » Harlan Coben

« L’une rêve, l’autre pas » Nancy Kress

« La roue du temps 9 » Robert Jordan

« Tigre – Zodiaque chinois » Catherine Aubier


Jour 36

Croquis pour planche Les beaux-jours...

Jour 37

"L'élément essentiel des composés organiques est le carbone, présent sur la terre depuis sa formation : il a été produit par nucléosynthèse au coeur des étoiles qui ont explosé avant la formation du système solaire. Nous sommes donc réellement des poussières d'étoiles, et il est d'ailleurs amusant d'observer au microscope à quel point les neurones de notre cerveau ressemblent étrangement aux constellations visibles dans l'univers..."

Homo natura de Valérie Cabanes

Jour 38

En route pour une nouvelle toile.

Jour 39

Les beaux jours arrivent !

Jour 40

Le CD quatre titres de Yann Savel vient tout juste de sortir !

Je suis heureuse d'en avoir réalisé l'illustration, cela m'a réconcilié avec le travail de commande que je n'avais pas pratiqué depuis Gulf Stream éditeur (qui possédait alors un secteur carterie).

PS : ma chanson préférée : Mon contrat, sans oublier la très belle mais très triste Mélodie.

Merci Yann !

Jour 41

Un dimanche sous les frondaisons.














Et tandis que Maigret et Basso échangeaient un regard indéfinissable, on entendit James qui disait, en écrasant le bout de sa cigarette contre la table de bois blanc : "Le malheur c'est qu'on ne puisse pas partir tout de suite ..."


Jour 42

Autoportrait aux pommes de terre n°3

Jour 43

Le singe ...

Jour 44

De la dysgraphie.

Un peu comme de la poésie...

Jour 45

Le temps de la pomme de terre...

Illustration page 25...

Jour 46

Tiens, dans la rue, une caméléon ...

Jour 47

Lecture du dimanche.

Jour 48

Pardon ? Tu veux quoi ? Prendre ton petit déjeuner ? Vas-y, te gêne surtout pas pour moi ...

Jour 49

Pomme de terre en cours...

Jour 50

Le petit déjeuner.


WoRk in pRogreSs...

282 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout